Financement du CPF

L’élaboration et la validation d’un projet professionnel nécessitent la mise en place d’un plan d’action adapté à votre parcours. Nous vous accompagnons dans l’identification des moyens à mettre en œuvre pour atteindre votre objectif. Le choix d’une formation et le financement CPF en font partis. Une étude réalisée par la Caisse des dépôts et consignation démontre que les salariés précaires ont moins recours à leur CPF. Manque de connaissances ou de budget, il est crucial qu’un salarié soit correctement informé sur ses droits et les sommes disponibles sur son compte CPF

Qu’est-ce que le financement du compte CPF ? 

Le CPF (Compte Personnel de Formation) permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Son objectif est de contribuer à un maintien de l’employabilité de qualité et à la sécurisation du parcours professionnel de chacun. 

Accéder à un financement CPF est possible dès 16 ans (15 ans si dérogation pour un contrat d’apprentissage).

Le Compte personnel de formation se ferme automatiquement dès 65 ans ou à la date à la laquelle son titulaire a fait valoir ses droits à la retraite. Si une personne de plus de 65 ans souhaite reprendre une activité professionnelle, la réouverture de son compte CPF peut alors être réalisée sur le site MonCompteFormation.gouv.fr.

Le financement CPF pour les salariés du privé 

De fortes disparités sont à déclarer dans le financement du CPF par les salariés du secteur privé : 

Quelques taux de recours au CPF à connaître pour l’année 2020 : 

  • 2,6 % pour les salariés en CDI ; 
  • 0,7 % pour les salariés en CDD ;
  • en 0,75 % pour les intérimaires. 

Ces écarts ont tendance à se réduire de plus en plus suite au lancement de la plateforme Mon compte formation. Celle-ci a pour but de démocratiser l’accès au CPF.

Tous les profils de salariés peuvent se faire financer une formation à l’aide de leur compte CPF. Permis de conduire, création et reprise d’entreprise, TOEIC, CACES, bilan de compétences, etc. Retrouver la liste officielle de 2020 publiée par le site infogram. 

Le CPF : inégalitaire selon le profil des salariés

Les obstacles culturels expliquent en grande partie l’écart d’utilisation des droits CPF. En effet, il est beaucoup plus difficile pour les travailleurs précaires de se projeter dans leur avenir professionnel

De plus, ils subissent un important manque d’information en matière de :

  • de droits à la formation
  • d’évolution professionnelle
  • d’utilisation d’un tel catalogue de formations.

Les acteurs de l’insertion tels que les CEP (Conseiller en Évolution Professionnelle) ont alors un rôle fondamental dans le financement du CPF. 

Le financement CPF des salariés précaires

D’après une étude réalisée par la Caisse des dépôts, la non-utilisation des droits CPF pour les salariés plus précaires a également une explication financière. Lorsque les salariés en CDD et en intérim accumulent un montant moyen sur leur CPF de 530 à 670 euros respectivement, ceux en CDI en ont accumulé 1 490 euros. 

Leur soutien financier est donc moindre pour s’offrir une formation professionnelle. En effet, chaque année travaillé génère une somme versée sur le compte CPF des salariés. 

Depuis 2020, les salariés (hors agents publics) ayant travaillé sur une période inférieure ou égale à la moitié de l’année voient leur CPF crédité de 500 euros. Les salariés pas ou peu qualifiés (n’ayant pas atteint un niveau de formation sanctionné par un diplôme classé au niveau 3) voient leurs comptes CPF crédités de 800 euros par an (avec une limite fixée à 8 000 euros).

L’alternance de contrats courts et de périodes inactives est la principale cause d’une accumulation de droits au financement CPF plus faible pour les travailleurs précaires. 

Les droits CPF pour des formations plus courtes et moins chères

Ces écarts impactent fortement le financement CPF de formations. Le choix des formations suivies par les salariés diffèrent logiquement selon la somme présente sur le Compte Personnel de Formation.

Celles-ci sont légèrement plus courtes et moins onéreuses que les formations suivies par les salariés en CDI : 

  • 46 heures pour salariés en CDD 
  • 37 heures pour les salariés en intérim 
  • 52 heures pour les salariés en CDI ; 
  • 47 heures pour salariés rémunérés au SMIC 
  • 51 heures pour les salariés ayant une rémunération supérieure au SMIC. 

Quelle que soit votre situation personnelle et professionnelle, le financement CPF présente de réelles opportunités en termes d’évolution professionnelle et d’épanouissement personnel. 

Chez SoBeUs, nos consultants vous guident dans vos démarches, dans le fonctionnement du CPF et dans le choix des formations disponibles. 

Parlons de votre projet !

Prenons rendez-vous.

Nous prendrons le temps de vous écouter et de comprendre votre projet pour vous proposer la meilleure solution adaptée à votre problématique et à vos besoins.

 

Contactez-nous