Accueil › Actualités › Comment mener un entretien d’embauche efficace ?
Retour aux actualités
16 septembre 2022

Comment mener un entretien d’embauche efficace ?

Pour éviter une coûteuse « erreur de casting », mener un entretien d’embauche se prépare tout autant que de le passer. Cet échange entre un postulant et un recruteur se doit d’être réussi et constructif, quelle que soit l’issue finale de l’embauche. Le candidat doit avoir eu le temps d’exposer son parcours, ses points forts, ses motivations, son expérience, sa personnalité et ses compétences. D’un autre côté, le recruteur doit pouvoir envisager, ou non, une collaboration profitable à chacun, y compris avec les équipes déjà en place. Loin d’être une science exacte, découvrez nos conseils pour mener un entretien d’embauche le plus efficacement possible.

Avant l’entretien d’embauche

La préparation de l’échange

Bien souvent, l’une des pires erreurs commises par les personnes responsables de recruter est l’insuffisance de préparation avant le jour J. Manque de temps ou excès de confiance, en tant que recruteur, cette étape cruciale permet :

  • de n’oublier aucune question déterminante à poser au candidat face à vous ;
  • d’anticiper le déroulé de l’entretien ;
  • de faciliter l’écoute et votre prise de notes.

En plus du traditionnel combo CV + lettre de motivation, n’hésitez pas à jeter un rapide coup d’œil aux profils LinkedIn des postulants. Ayez également en tête les attentes essentielles liées au poste à pourvoir (savoir-être, formation, expériences, etc.).

Observez soigneusement les points qui vous semblent positifs, ceux jugés comme plutôt négatifs et les « zones d’ombres » du CV. Vous pourrez alors orienter vos questions sur ces points afin de valider ou non votre intérêt pour une candidature.

Le choix des questions à poser au candidat

Vous êtes de nature curieuse ? Parfait, mais gardez cependant à l’esprit que l’article L1221-6 du Code du travail encadre rigoureusement le questionnement autorisé et la non-discrimination à l’embauche.

Les renseignements demandés au candidat doivent vous permettre d’apprécier sa capacité à occuper le poste proposé et ses aptitudes professionnelles.

Les sujets à caractère discriminatoire ou liés à la vie privée d’un candidat sont donc strictement prohibés. Parmi les 19 critères de discrimination interdits, vous trouverez notamment l’origine, le souhait de grossesse, l’orientation sexuelle, etc. N’hésitez pas à consulter notre article dédié aux bonnes pratiques de recrutement.

Quelle est votre plus belle réussite professionnelle ? Quel serait votre poste idéal ? Que pensez-vous apporter à notre entreprise ? Que pensent vos collègues de vous ? Pourquoi pensez-vous réussir à ce poste ? Etc. Prévoyez tout d’abord des questions peu complexes et ouvertes, qui vous permettront de faire plus ample connaissance avec le candidat, puis allez-y crescendo.

La structure de l’entretien de recrutement

Un entretien d’embauche s’effectue généralement en trois phases ayant chacune leur importance : l’accueil, l’analyse du CV et des motivations et la conclusion.

Le plus important reste de veiller à ce que l’échange soit fluide et non-mécanique, voire pire, robotique. 

Ce point est essentiel pour détendre l’atmosphère et votre candidat. C’est bien connu, les situations de stress impactent considérablement les performances de chacun. Un environnement anxiogène pourrait bien vous faire passer à côté de la perle rare.

L’accueil du candidat

Imaginez que l’accueil du candidat soit la vitrine de votre boutique. Une jolie vitrine donne toujours envie d’y entrer. Lors d’un recrutement, le schéma est le même. Une attitude positive incite à monter à bord du wagon avec enthousiasme.

Plus le candidat sera à l’aise, plus l’échange sera productif et professionnel.

L’accueil est le moment parfait pour vous présenter et décrire de façon simple la fonction que vous occupez au sein de la structure, le contexte et le process à venir du recrutement.

L’analyse du CV et des motivations du candidat

De manière chronologique ou non, l’analyse du parcours du candidat est une chasse aux informations pertinentes ! Études, expérience, etc. Chaque renseignement a son utilité et vous aide à valider (ou invalider) les compétences professionnelles de la personne que vous rencontrez.

Pour mieux comprendre les motivations d’un candidat, laissez-le s’exprimer et poser ses propres questions.

Son niveau de stress est élevé ? Aidez-le à se lancer grâce à quelques questions ouvertes :

  • Que recherchez-vous chez nous ?
  • Quelles sont vos attentes ?
  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
  • Etc.

Ces interrogations vous éclaireront sur son envie de s’impliquer, de progresser ou d’évoluer. Voit-il cette opportunité professionnelle comme un poste tremplin ou comme un challenge à relever ?

Ici, la question n’est pas tant de déceler une mauvaise réponse, il n’y en a pas, mais plutôt de vérifier que ses motivations soient adaptées à votre besoin d’employeur.

La présentation du poste vacant et de l’entreprise

Cette étape consiste à présenter la nature du poste vacant et l’entreprise de façon structurée, claire et formelle.

Ce moment de séduction est nécessaire pour attirer les meilleurs profils. N’hésitez pas à véhiculer une image positive de votre entreprise. Le but n’est pas de vendre du rêve à tout prix, mais tout simplement de permettre au candidat de s’y projeter (ou pas).

L’importance d’un bel au revoir

Dire au revoir est aussi important que de dire bonjour !

Il est temps de remercier sincèrement votre candidat pour la qualité de votre échange. Si vous maîtrisez le déroulé du processus de recrutement, ne laissez pas votre interlocuteur partir dans le doute. Informez-le plutôt sur les prochaines étapes et leurs échéances.

Que vous ayez le candidat « parfait » ou non en face de vous, gardez-vous un petit laps de temps pour éviter la prise de décision à chaud. Peut-être que d’autres aspirants se feront remarquer ou au contraire, ne se présenteront pas. De même que vos notes, relues à tête reposée, pourront changer votre regard sur votre ressenti initial.

L’aide de professionnels en recrutement

À quelques exceptions près, engager un nouveau collaborateur est loin d’être un long fleuve tranquille. Cela demande beaucoup de temps ainsi qu’une méthodologie bien rodée pour examiner la pile de CV reçus et parvenir à y dénicher la perle rare.

Les cabinets de recrutement, tels que notre cabinet RH So Be Us, se positionnent comme de véritables alliés pour mener un entretien d’embauche performant.

Externaliser vos processus de recrutement, totalement ou partiellement, vous permet avec l’aide d’experts RH, d’améliorer la pertinence de vos questions et votre aisance.

Contactez-nous pour un premier échange

Parlons de votre projet !

Prenons rendez-vous.

Nous prendrons le temps de vous écouter et de comprendre votre projet pour vous proposer la meilleure solution adaptée à votre problématique et à vos besoins.

 

Contactez-nous