Accueil › Actualités › Se former à la non-discrimination en entretien d’embauche
Retour aux actualités
04 mars 2022

Se former à la non-discrimination en entretien d’embauche

Votre entreprise compte plus de 300 salariés ? Depuis 2017, se former à la non-discrimination en entretien d’embauche constitue une obligation légale à réaliser tous les cinq ans. Cette règle permet de garantir que votre entreprise respecte les bonnes pratiques de recrutement. La France interdit de défavoriser une personne répondant à l’un des 24 critères de non-discrimination fixés par la loi. Le cabinet de conseil RH So Be Us vous aide à comprendre l’intérêt d’une telle formation dans cet article. 

La formation pour garantir des pratiques de recrutement non discriminantes 

En tant que dirigeant d’entreprise, chargé de recrutement, DRH ou RRH, au-delà d’être obligatoire, se former est une solution parfaite pour garantir la conformité de vos pratiques de recrutement au regard des exigences de la loi. 

Les Objectifs de la formation

En plus de vous approprier le cadre juridique et légal et les 24 critères de discrimination, bénéficier d’une formation personnalisée vous permet d’adopter durablement les bonnes pratiques de recrutement, et ce, à chacune des étapes du processus. 

En effet, il est fondamental d’apprendre à conduire un entretien de recrutement centre sur les compétences de vos candidats et de prévenir tout risque de discrimination, parfois même involontaire. 

Les enjeux de la formation 

Les objectifs de la formation sont multiples :  

  • assurer sa responsabilité juridique (risques et sanctions), sociale (RSE, dialogue social) et d’image (marque employeur, impacts économiques) ;
  • sécuriser les process grâce au contrôle et à l’analyse de la conformité des outils de recrutement et à la gestion d’une veille juridique constante ; définir une politique RH et de management durable et respectueux des normes. 

Les intérêts de se former 

En plus de réussir des recrutements de qualité, vos équipes RH et vos recruteurs seront en mesure d’embaucher des candidats selon leurs compétences et leurs motivations réelles. 

De plus, vous apprenez également à favoriser la diversité de vos effectifs. 

La discrimination en entretien d’embauche encore trop présente

Selon le journal Le Monde, une étude de 2021 montre qu’à compétences égales, les candidats dont le nom évoque une origine maghrébine ont 31,5 % de chances de moins d’être contactés par les recruteurs.  

De même, selon le sondage « Les Français et l’inclusion » réalisé par le groupe de protection sociale Apicil et OpinionWay auprès de 1011 participants, les discriminations liées au handicap seraient encore aujourd’hui les plus répandues lors des processus de recrutement. Cette différenciation des candidats passerait même avant leurs apparences physiques, leurs orientations sexuelles ou leurs origines.

Qu’en est-il de leur âge ? Un recruteur peut-il indiquer l’âge recherché d’un candidat ? Comme cela est le cas pour la religion, la situation familiale, l’origine ou le sexe, l’âge (sauf exception légale et légitime), constitue une forme de discrimination interdite par la loi. Le recruteur n’a donc pas à spécifier un âge requis pour un poste vacant.

So Be Us vous propose une formation complète sur le recrutement et la non-discrimination à l’embauche. Vous bénéficiez d’un accompagnement sur mesure de 14 heures, totalement adapté à votre secteur d’activité et à vos besoins en recrutement.  

So Be Us est un organisme est certifié Qualiopi. Contactez dès à présent notre équipe de conseil en ressources humaines.

Parlons de votre projet !

Prenons rendez-vous.

Nous prendrons le temps de vous écouter et de comprendre votre projet pour vous proposer la meilleure solution adaptée à votre problématique et à vos besoins.

 

Contactez-nous