Dans un contexte professionnel orienté sur l’adaptabilité et l’innovation, l’intelligence collective apparaît comme un levier stratégique de premier ordre. Vous cherchez à libérer le potentiel créatif et collaboratif de vos équipes ? Une réponse surprenante, mais scientifiquement éprouvée, réside dans l’oxygénation de vos troupes. Dans cet article, nous découvrirons les avantages insoupçonnés des activités en plein air. Vous découvrirez également en quoi intégrer la nature dans votre pratique RH pourrait bien révolutionner la réflexion commune et stimuler la performance globale de votre organisation.

Pour commencer : qu’est-ce que l’intelligence collective ? 

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. », connaissez-vous ce proverbe africain particulièrement inspirant ? À lui seul, il résume en tout point le concept de l’intelligence collective, à savoir : unir des individus dans le but de tirer profit de la dynamique de groupe et de l’ingéniosité propre à chacun pour aborder et résoudre des challenges plus ou moins complexes.

En entreprise, l’intelligence collective n’englobe pas simplement les compétences personnelles ; elle les transforme en une synergie capable d’améliorer la faculté d’un groupe à innover et à surmonter des défis. 

Ainsi, le fait de partager les connaissances de chacun permet une belle combinaison de leurs talents. Le résultat ? Une solution d’équipe conjointe, ingénieuse et adaptée aux enjeux rencontrés. 

Vous dirigez une entreprise et souhaitez faire évoluer les compétences de vos salariés afin qu’elles soient parfaitement adaptées à vos objectifs de croissance ? Notre cabinet So Be Us s’adapte à votre structure. Contactez notre équipe d’experts

Comment la réflexion commune influence-t-elle positivement la performance d’une entreprise ?

Adopter l’intelligence collective au sein de sa société permet de répondre à de nombreux besoins tels que : 

  • réassurer et naviguer en période d’incertitude. En situation de crise, chacun peut contribuer à la compréhension et à la gestion de la situation ; 
  • stimuler l’innovation et la créativité pour mieux se distinguer de la concurrence ; 
  • développer des compétences grâce à l’échange de connaissances et à la collaboration.

Parallèlement, l’usage de l’intelligence collective permet aux entreprises de tirer parti de multiples bénéfices durables. Parmi eux : 

  • une co-créativité épanouie grâce à un espace dans lequel chacun peut s’exprimer librement et sans jugement. Dans cette phase de questionnement, il n’est pas rare de voir émerger des idées audacieuses et souvent inattendues ; 
  • une cohésion renforcée. Lors d’une réflexion commune, toutes les personnalités et parties prenantes sont placées sur un pied d’égalité, encourageant une parfaite synergie au sein du groupe ainsi que des équipes plus soudées et solidaires ; 
  • une implication plus forte procurée par un travail de concert entre les membres d’une organisation ;
  • une plus grande responsabilité individuelle favorisée par un sentiment d’engagement et de propriété vis-à-vis des projets de l’entreprise.

Et l’oxygénation des équipes dans tout ça ? 

Au cœur de la stratégie d’intelligence collective, intégrer des activités en plein air est un moyen efficace pour dynamiser la communication et la créativité au sein des équipes. 

Des études, dont celle de Gregory N. Bratman “Nature and mental health : An ecosystem service perspective”, prouvent que le simple fait de se retrouver dans un environnement naturel peut diminuer le stress, stabiliser les pensées et faciliter des interactions plus ouvertes et plus sincères entre collègues. 

Des activités telles qu’une séance de team building en forêt, une réunion improvisée sur des bancs de parcs ou encore des ateliers de brainstorming au grand air, peuvent radicalement transformer la façon dont les services collaborent.

Google est un exemple emblématique d’institution ayant parfaitement intégré l’oxygénation des équipes dans sa culture d’entreprise. La firme est réputée pour ses campus innovants et ses espaces de travail ouverts qui encouragent la coopération et l’inventivité. 

En Californie, le siège de Google dispose de vastes espaces verts, de cours de yoga en plein air et de vélos disponibles pour permettre aux employés de se déplacer entre les différents bâtiments du campus. Des initiatives idéales pour stimuler la santé physique des collaborateurs ! 

Et ce n’est pas tout, de nombreuses nouveautés de produits Google ont pu voir le jour lors d’hackathons et d’ateliers de brainstorming au cours desquelles les équipes œuvrent ensemble sur des projets, le tout, dans un environnement décontracté et souvent en plein air. 

Plus concrètement : Comment intégrer l’intelligence collective outdoor dans votre politique RH ? 

Intégrer l’intelligence collective orientée outdoor dans votre stratégie RH nécessite l’engagement et l’adaptation de tous. En changeant quelques habitudes, vous devriez parvenir à réussir et à prendre goût à l’oxygénation de vos équipes. 

Nous vous conseillons, à votre rythme, d’introduire des activités extérieures, comme des réunions hebdomadaires ou des séances de brainstorming à l’air libre. Elles permettront de briser la routine de vos bureaux. 

Assurez-vous que ces activités soient adaptées aux particularités et aux besoins de chaque collaborateur, en considérant des facteurs tels que l’âge, les intérêts et les capacités physiques des participants. 

En fournissant les ressources nécessaires et en motivant les employés à contribuer énergiquement, les managers jouent un rôle clé dans la mise en place de ces initiatives. 

Vous souhaitez être guidé dans l’adoption de cette vision novatrice de l’accompagnement RH ? Découvrez JASPE, une journée outdoor parfaite pour souder les petites équipes. 

À l’aube d’une nouvelle décennie, le monde du travail se voit façonné par des innovations rapides et des changements démographiques significatifs. Pour les professionnels comme les particuliers, anticiper les besoins à venir des secteurs économiques n’est plus une option, mais bien une nécessité. So Be Us met un point d’honneur à comprendre ces évolutions pour préparer les talents d’aujourd’hui aux réalités de demain. Dans cet article, nous vous proposons d’explorer les métiers émergents et les compétences requises pour réussir dans le paysage de 2030. C’est parti ! 

Les grands changements et les secteurs émergents

D’ici 2030, plusieurs secteurs clés principalement liés aux services, à l’informatique, à la santé et à l’écologie, sont amenés à connaître une croissance notable. 

1. Le secteur des services

Le secteur des services devrait rester le moteur principal de l’économie française.

Deux segments du secteur devraient se démarquer par leur dynamisme : les services aux entreprises et les services publics. Ces derniers incluent des domaines fondamentaux tels que l’éducation, la santé et les services sociaux.

Malgré un léger déclin, les services administratifs généraux devraient continuer de jouer un rôle essentiel dans l’emploi en France. 

Il apparaît que la croissance prévue du secteur des services est un indicateur majeur de l’importance du besoin d’interaction humaine directe, difficilement automatisable.

2. Informatique et technologie de l’information

Le secteur de l’informatique devrait connaître une expansion significative, surtout les emplois d’ingénieurs informatiques et de techniciens.

Cette croissance est directement liée à l’avancée de la numérisation et à l’intégration des technologies dans presque toutes les sphères de la vie quotidienne et professionnelle.

D’importantes avancées dans les domaines des logiciels, de la cybersécurité, et de l’intelligence artificielle sont à prévoir. Elles nécessiteront des compétences spécialisées pour développer, gérer et protéger les systèmes informatiques.

3. La santé

Ce n’est pas une surprise, la population française vieillit et bonne nouvelle, les progrès médicaux permettent de prolonger notre espérance de vie. Le secteur de la santé devrait donc continuer de se développer. 

Une forte demande de médecins, d’infirmiers et d’aides-soignants est attendue d’ici 2030. 

La pandémie a également démontré le besoin d’augmenter les capacités du secteur de la santé et l’importance de la résilience des systèmes de santé pour faire face à d’éventuelles futures crises sanitaires.

4. Construction et transition écologique

Le secteur de la construction est en plein essor, notamment grâce à une demande croissante pour des bâtiments écologiquement responsables et l’utilisation de méthodes de construction durable.

Un plan axé sur une approche bas-carbone est prévu pour générer 120 000 nouveaux emplois dans le secteur. Ces métiers seront centrés sur la réduction de l’empreinte carbone des nouveaux bâtiments et sur la rénovation des structures existantes afin de les rendre plus économes en énergie.

Ce tournant écologique fournit non seulement une réponse aux exigences environnementales, mais aussi une véritable chance, pour le secteur, de se transformer. 

Ces secteurs émergents ne se contentent pas de créer de l’emploi ; ils redéfinissent aussi les compétences requises et les opportunités de carrière.

En tant que cabinet en conseil RH, chez So Be Us, nous aidons les entreprises et les particuliers à s’adapter à ces transformations du marché du travail, assurant ainsi une transition réussie vers les emplois de demain.

De belles perspectives de créations d’emplois à retenir 

Selon le rapport de France Stratégie, paru en mars 2022, seraient créés entre 2019 et 2030 : 

  • 410 000 postes de médecins, infirmiers, professions paramédicales, aides à domicile et aides-soignants ; 
  • 180 000 postes dans les métiers de l’informatique et de la recherche ; 
  • 120 000 postes dans les métiers du bâtiment (dont la moitié de cadres) ;
  • 135 000 postes d’ouvriers de la manutention ;
  • 45 000 postes dans les métiers industriels.

Les compétences de demain

Pour réussir sur le marché du travail de 2030, il faudra avant tout posséder un ensemble de :  

Selon le secteur concerné, ces expertises pourront inclure la programmation, la gestion des données, l’analyse statistique et les compétences environnementales nécessaires pour les constructions durables.

Des aptitudes telles que la pensée critique, la résolution de problèmes complexes, la gestion du changement, l’assertivité et la flexibilité cognitive seront vitales pour s’adapter rapidement et innover dans tous les domaines.

Ces indicateurs démontrent l’importance de l’apprentissage continu. En effet, la capacité d’apprendre continuellement et de s’adapter sera cruciale.

Chez So Be Us, nous sommes convaincus que savoir s’adapter et prendre des initiatives sont des qualités essentielles pour transformer les défis à venir en belles opportunités. 

Comptez sur nos experts en gestion de carrière pour vous préparer à réussir dans un futur professionnel dynamique et pour vous tenir au courant des dernières tendances du marché du travail.

Dans un monde professionnel rythmé par la vitesse et la technologie, prendre un moment pour se reconnecter avec son équipe, en dehors des murs de l’entreprise, devient une nécessité. JASPE (Journée d’Accompagnement pour Souder les Petites Équipes) vous propose de vivre une expérience unique en plaçant la nature au centre du bien-être de votre équipe. Cette journée de marche au cœur d’une forêt, dédiée aux petits groupes, est une occasion exceptionnelle de sortir de votre cadre professionnel habituel. Oxygène, renforcement des liens, stimulation de la créativité, découvrez ce nouveau format d’accompagnement RH outdoor.

Pourquoi choisir JASPE pour la cohésion de votre équipe ?

Et s’il suffisait d’un environnement époustouflant, d’une méthode soigneusement étudiée et d’une bonne reconnexion pour améliorer la puissance collective au sein de votre entreprise ? C’est la promesse de JASPE, la journée d’accompagnement RH outdoor qui soude les petites équipes. 

Un cadre naturel inspirant

Imaginez une clairière comme salle de réunion, la forêt en guise de tableau de présentation et vos chaussures de marche comme outils de brainstorming. Le rêve, non ? 

Eh bien, c’est là toute la particularité de JASPE, qui transforme, le temps d’une journée, le milieu naturel en un espace de travail vivant. Une toile de fond parfaite pour la créativité et la réflexion innovante.

En choisissant JASPE, votre équipe profitera des bienfaits de l’environnement naturel, reconnu pour son influence positive sur le bien-être et la santé mentale. L’air pur, le silence ponctué par les sons de la nature, et la beauté ambiante, sont autant de sources d’inspiration qui encouragent la pensée novatrice et le lâcher-prise.

Une méthode éprouvée

JASPE, c’est une journée encadrée par des accompagnateurs RH outdoor certifiés et garants d’une expérience sécurisée, enrichissante et adaptée aux besoins spécifiques de votre équipe. 

Ils vous aiguilleront à travers une série d’activités structurées en séquences progressives, conçues pour maximiser l’engagement de vos collaborateurs et favoriser une dynamique de groupe positive et bienveillante.

Avec la marche comme activité centrale de JASPE, cette journée est bien plus qu’une balade en plein air. La marche devient le rythme qui guide le flux de vos idées et de vos conversations. Cette action physique encourage le mouvement mental, facilitant ainsi les échanges profonds et la résolution créative de problèmes.

Une reconnexion… hors connexion

Dans un quotidien hyperconnecté, l’accompagnement RH outdoor JASPE intervient comme un temps précieux hors connexion. Les membres de votre équipe peuvent se concentrer véritablement les uns sur les autres. 

Cette déconnexion ouvre la porte à des conversations authentiques et à une réelle écoute, renforçant de ce fait les liens interpersonnels.

La journée JASPE fournit également un cadre idéal pour réfléchir à la dynamique et à la vie de l’équipe dans son ensemble. C’est une occasion unique pour faire le point, d’identifier les forces de chacun et les défis à venir. C’est un moment privilégié pour envisager, ensemble, l’avenir avec une perspective rafraîchie, mouvante et enjouée.

L’accompagnement RH outdoor : la promesse d’une cohésion renforcée

L’objectif ultime de JASPE est de consolider durablement la cohésion de groupe. 

À travers cette expérience partagée, les membres de l’équipe tissent des liens plus forts, apprennent à se connaître sous un jour nouveau et découvrent comment leurs compétences et leurs personnalités peuvent se compléter harmonieusement. 

Cette compréhension mutuelle est la clé d’une collaboration efficace et d’une performance collective accrue.

Offrir une journée JASPE à votre équipe, c’est choisir d’investir dans son bien-être, dans sa créativité et sa cohésion. C’est prendre la décision ambitieuse de travailler différemment, en plaçant l’humain et la nature au centre de l’attention. 

Quel résultat en attendre ? En plus d’une expérience inoubliable, vous instaurez durablement un environnement où la confiance, la coopération et l’audace peuvent librement fleurir. 

Vous dirigez une entreprise et souhaitez découvrir cette aventure unique ? Vous avez à cœur de voir votre équipe s’épanouir, portée par une nouvelle énergie collective et une vision partagée ? Bien souvent, c’est en sortant du cadre que nous trouvons les chemins les plus enrichissants pour avancer. L’accompagnement RH outdoor JASPE vous ouvre cette porte vers l’exceptionnel. 

Décidez d’explorer, de connecter, et de grandir ensemble ! David Noirjean est psychologue du travail, accompagnateur de vos choix professionnels au sein du cabinet de conseil RH So Be Us. Il est aussi accompagnateur RH outdoor et saura vous guider tout au long de cette belle aventure qui métamorphosera la dynamique de votre équipe !  

Simple engouement passager ou nouvelle tendance de fond ? Le phénomène du « salarié boomerang » est de plus en plus présent dans le monde professionnel actuel. En effet, selon le baromètre de l’emploi de LinkedIn, de plus en plus d’anciens salariés reviennent chez leur ex-employeur. Cette augmentation est assez significative puisqu’entre 2019 et 2022, ce choix de retour aux sources a progressé de 36 %. Peut-on considérer que ces collaborateurs, qui quittent le navire pour le réintégrer plus tard, soient une aubaine pour les entreprises ? Étudions la question de plus près.

Salarié boomerang : quand le départ d’un collaborateur n’est plus définitif 

Le concept du « salarié boomerang » redéfinit l’issue de la traditionnelle démission, autrefois considérée comme irrévocable ! Quitter un poste était alors signe d’une rupture définitive et d’une incompatibilité déterminante entre les aspirations d’un salarié et les conditions offertes par son entreprise. La politique RH de certains employeurs était d’ailleurs limpide : « si tu pars, tu ne pourras jamais revenir ».

Cependant, l’essor de la mobilité professionnelle a permis de créer un paysage plus moderne, où un retour est possible et parfois même valorisé. Les sociétés ont dû s’ajuster à cette évolution. Désormais, la démission d’un collaborateur ne signifie pas nécessairement la fin d’une relation à long terme.

Avec l’émergence du nombre de salariés boomerangs, nous assistons à l’arrivée d’un monde professionnel plus flexible où la trajectoire de carrière n’est plus linéaire. Il s’agit dorénavant d’un voyage offrant des opportunités de va-et-vient. 

Cette mutation reflète une meilleure reconnaissance des compétences et de l’expérience des effectifs au-delà des limites organisationnelles préétablies.

La réintégration d’un ancien salarié : les avantages pour l’entreprise  

Réintégrer un ancien employé est une démarche qui présente plusieurs avantages pour une entreprise, parmi eux : 

  • une familiarité avec la culture organisationnelle interne ; 
  • une connaissance des processus propres à la société ; 
  • un apport de nouvelles compétences acquises en externe. 

De ce fait, réintégrer un salarié boomerang nécessite un temps et des moyens de formation inférieurs à ceux déployés pour l’arrivée d’un nouveau collaborateur. Généralement, celui-ci est plus rapidement opérationnel. 

Bien souvent, les anciens collègues reviennent enrichis d’expériences. Ce retour constitue une forme de reconnaissance, source de répercussions positives sur le moral des équipes et sur l’image de l’entreprise en tant qu’employeur. 

Cependant, ce phénomène n’est pas exempt de défis. Un salarié boomerang peut rencontrer des difficultés à retrouver sa place ou à se greffer au sein d’un groupe ayant évolué pendant son absence. Il est donc impératif d’adopter un processus d’intégration spécifique qui prendra en compte les raisons de son départ et de retour, ses attentes et ses nouvelles compétences. Sans surprise, le manager à un rôle central dans la réussite de cette réintégration.

La culture d’entreprise : au cœur du phénomène boomerang

Une culture d’entreprise positive et une marque employeur attrayante jouent un rôle fondamental dans la création d’un effet boomerang. 

Le développement de valeurs fortes, la promotion d’un climat de confiance et de reconnaissance, ainsi qu’une communication ouverte, constituent autant d’éléments caractéristiques d’une culture d’entreprise solide et engageante en mesure d’inciter les anciens employés à envisager un retour.

De même, organiser des événements réguliers est un autre moyen efficace de maintenir un réseau prof actif d’anciens collaborateurs. Ces rassemblements permettent de préserver des liens et de créer une véritable communauté dans laquelle les anciens salariés et les équipes en place restent connectés. Cette implication renforce les chances de les voir revenir.

Bien que faire appel à un ancien salarié puisse être une stratégie payante, la meilleure façon de fidéliser ses collaborateurs reste de les faire évoluer au sein de l’entreprise tant qu’ils y sont encore. De même, une qualité de vie agréable au travail, des formations de choix ainsi qu’une bonne communication interne constituent le moyen le plus fiable d’établir une relation durable avec ses employés. 

Salarié boomerang : la possible solution à la guerre des talents 

Le recrutement de talents est un défi majeur pour les entreprises. Les analyses et les articles soulignant les difficultés à pourvoir des postes vacants se multiplient. 

Dans ce contexte, l’embauche d’un salarié boomerang apparaît comme une solution pertinente. Cependant, pour être totalement bénéfique, ce choix doit intégrer une bonne gestion des expertises des collaborateurs en poste et surtout la mise en œuvre de politiques de fidélisation efficaces.

Vous souhaitez adopter une stratégie de recrutement durable, attirer de nouveaux talents, mettre en valeur et développer au mieux les compétences de vos employés ? Notre cabinet de conseil RH vous aide à surmonter ces défis actuels de management et de gestion. Contactez dès à présent nos experts en valorisation de parcours

La perspective de quitter sa routine professionnelle peut susciter une certaine appréhension, allant même jusqu’à déclencher des signaux d’alerte intenses. Lorsque ce concept est abordé dans le cadre d’un accompagnement individuel ou collectif, il n’est pas rare d’observer des réactions de surprise ainsi qu’une réticence perceptible dans les gestes et les paroles. Pourtant, s’aventurer hors des sentiers battus apparaît comme une étape inévitable pour progresser dans sa carrière, avancer et se sentir pleinement vivant. Dans cet article, nous vous livrons nos conseils pour sortir de votre zone de confort professionnelle et affronter l’inconnu le plus sereinement possible ! 

Qu’appelle-t-on “zone de confort” dans le milieu professionnel ?

Dans le monde du travail, la zone de confort définit un sentiment de sécurité ressenti en exerçant son métier. Elle se caractérise notamment par une routine quotidienne ainsi qu’une absence de nouveaux challenges ou de prises de risque. 

Concrètement, vous commencez votre journée en devinant les tâches que vous allez exécuter et les expériences que vous allez vivre. 

C’est cette routine professionnelle que l’on nomme “zone de confort”, bien qu’avouons-le, elle n’ait parfois rien de si confortable. 

D’ailleurs, en demeurant trop longtemps dans cette situation, il n’est pas rare de voir naître un sentiment de lassitude et d’ennui combiné à une diminution de motivation (aussi appelé le bore-out) dans l’accomplissement des missions. 

Bien sûr, chaque parcours, chaque métier et chaque individu est unique. La zone de confort ne sera pas la même pour tout le monde. De même, certaines personnes peuvent plus facilement que d’autres remettre en question leur quotidien.

Pourquoi sortir de sa zone de confort professionnelle ?

C’est vrai après tout, pourquoi décider de quitter une carrière sécurisée ? Pourquoi prendre le risque de perdre ce bien-être ? La réponse est simple : parce qu’il est essentiel de continuer à se sentir épanoui dans sa vie professionnelle.

À 25 ans, nous ne sommes pas les mêmes qu’à 35 ans ou 45 ans. Votre situation familiale a changé, vos objectifs et vos ambitions de mi-carrière ont évolué, vous n’êtes plus véritablement la même personne. Et c’est absolument normal ! 

Il est donc logique que des tâches et des missions qui vous correspondaient alors vous ennuient profondément aujourd’hui. De même, vous pouviez tout à fait penser être fait pour un métier et voir vos aspirations se réinventer. Dans ce cas, une seule solution : sortir de votre zone de confort ! 

À quoi vous attendre ? À quelques bouleversements positifs tels que : 

  • se redécouvrir ; 
  • dépasser ses peurs ;
  • profiter d’opportunités professionnelles ;
  • changer de routine quotidienne ; 
  • apprendre à aimer les imprévus ; 
  • s’étonner de nouvelles aptitudes.

Se faire accompagner par un cabinet RH tel que So Be Us s’avère être un excellent moyen de définir des objectifs réalisables, d’apaiser vos craintes et de prendre du recul sur votre situation.

Comment sortir de sa routine professionnelle ? 

Quitter sa zone de confort est un grand bouleversement, aussi excitant qu’anxiogène, mieux vaut donc y aller petit à petit selon votre rythme personnel. Pour vous aider à franchir le cap, voici 5 conseils à suivre. 

1 – Définissez vos aspirations professionnelles

Quelle est votre priorité en matière de carrière ? Il peut s’agir : 

  • d’améliorer vos compétences ; 
  • d’instaurer un meilleur équilibre entre vie pro et personnelle ; 
  • de vivre en accord avec vos principes ; 
  • d’accomplir un rêve professionnel, etc. 

Une fois ces objectifs clairement identifiés, il vous suffit de mettre en place un plan d’action et d’avancer étape par étape pour atteindre votre but. 

Un accompagnement en présentiel ou à distance auprès d’un cabinet de conseil RH vous aide à établir une feuille de route réaliste et mesurable. 

2 – Modifiez vos habitudes journalières

Lorsque l’on exerce la même fonction depuis longtemps, un certain train-train et des attitudes bien établies peuvent s’installer. 

Pour sortir de votre zone de confort, commencez à casser cette routine par des actions simples telles que : 

  • changer vos lieux de déjeuner ; 
  • élargir votre cercle social en découvrant de nouveaux collègues ; 
  • quitter votre poste plus tôt si vous aviez l’habitude de rester tard, etc. 

3 – Relevez de nouveaux défis progressifs

Rien de tel que se lancer des petits défis à relever pour trouver la motivation nécessaire à quitter sa zone de confort professionnelle. 

Vous détestez vous exprimer en réunion ? Osez prendre la parole pour poser une question ou exposer un point de vue lors de la prochaine. Vous êtes timide et n’êtes pas du genre à faire le premier pas ? Engagez une conversation avec vos collègues. Mettre en place une nouvelle organisation de travail, prendre des initiatives, etc. Vous allez adorer la dynamique que ces défis vous apporteront ! 

4 – Acceptez de nouvelles missions pour vous challenger

Saisir l’aubaine de bousculer votre quotidien devenu ennuyeux est l’occasion rêvée de sortir de votre zone de confort. Acceptez de nouvelles missions telles que former un collaborateur, initier un projet ou prêter main-forte ponctuellement à un service, etc. 

N’hésitez pas à exprimer cette envie à votre manager pour explorer ensemble les opportunités.

5 – Surpassez vos acquis professionnels

Dans un univers professionnel en constante évolution, acquérir de nouveaux savoir-faire apporte une dose de stimulation et insuffle un nouvel élan à votre quotidien. 

Raison de plus de vous donner les moyens de sortir de votre zone de confort ! 

Entre la crainte de ne pas être à la hauteur, de prendre la mauvaise décision ou de subir le jugement de ses proches et de ses managers, il y a de quoi tout remettre en question ; pour un temps en tout cas. Car si le désir de vivre une nouvelle ère professionnelle pointe le bout de son nez dans vos pensées, elle reviendra rapidement titiller votre esprit. 

Nos experts en gestion et développement de carrière vous aident à faire face à cette envie de renouveau. Contactez-nous dès à présent pour démarrer l’esquisse de votre nouveau projet de vie.

Le reclassement professionnel externe, aussi appelé outplacement, est un soutien offert par un employeur à un salarié suite à son licenciement ou à la signature d’une rupture conventionnelle. Habituellement, un cabinet spécialisé en ressources humaines accompagne l’employé dans sa recherche d’un nouveau poste. Cette prestation comprend diverses étapes telles que la réalisation d’un bilan professionnel ainsi qu’un appui logistique, administratif et psychologique. En plus d’être profitable au salarié, ce processus comporte également des bienfaits pour l’entreprise.

Quels sont les avantages de l’outplacement pour l’employeur ?

Le reclassement professionnel externe présente des atouts significatifs pour l’employeur. En effet, en favorisant une transition réussie pour le travailleur sortant, la réputation de la société en tant qu’employeur responsable se voit nettement renforcée. 

Limiter les conflits possibles

En offrant un accompagnement professionnel et des ressources pour faciliter la transition du salarié vers de nouvelles opportunités, l’entreprise réduit le risque de rancœurs ou de différents post-licenciements. 

L’employé qui bénéficie d’un programme d’outplacement individuel a plus de chance de percevoir l’établissement comme attentif à ses besoins, et ce, même en période de changement. Cette particularité contribue à maintenir un climat de confiance au sein de l’organisation.

Préserver la réputation de l’entreprise

Le reclassement externe joue un rôle majeur dans la gestion de la réputation de l’entreprise sur le marché du travail. 

Les professionnels en transition ayant l’opportunité de bénéficier d’un soutien complet sont plus enclins à partager des expériences positives, même après avoir quitté la structure. Ces témoignages favorables, qui renforcent l’image de la société, constituent un véritable levier pour attirer de nouveaux talents qualifiés. 

Renforcer la responsabilité morale de l’employeur

En facilitant l’accès à de nouvelles opportunités d’emploi, l’entreprise démontre son engagement envers le bien-être de ses équipes, y compris lors de situations sensibles telles que les licenciements. 

Cette préoccupation en faveur du capital humain renforce la réputation de l’entreprise en tant qu’employeur socialement responsable, contribuant à créer une image positive au sein de sa communauté professionnelle et du marché du travail. 

L’outplacement pour le salarié : une aubaine masquée ? 

Le reclassement externe offre un soutien complet au salarié, permet une transition réussie et atténue les impacts psychologiques associés à un renvoi. 

Sécuriser son avenir professionnel 

Entamer une période de transition professionnelle après des années passées au sein d’une entreprise peut susciter un important sentiment d’incertitude, de peur et de défis face à l’inconnu. 

En bénéficiant d’un ensemble d’outils et de ressources conçus pour faciliter un repositionnement rapide sur le marché du travail, l’accompagnement par un conseiller spécialisé en outplacement offre une perspective rassurante quant à l’avenir de sa carrière. 

Notre cabinet de conseil RH So Be Us vous guide à travers les différentes étapes de votre évolution professionnelle pour maximiser vos chances de réussite dans votre quête de nouvelles opportunités.

Accélérer son retour à l’emploi 

En tant que salarié bénéficiaire, les étapes d’un outplacement facilitent un repositionnement efficace sur le marché du travail :  

  • le bilan professionnel permet de faire le point sur ses aptitudes, ses ambitions et ses envies ; 
  • le montage du projet aide à consolider ou redéfinir sa carrière (évolution, maintien de poste équivalent, reconversion, création d’entreprise, etc.) ; 
  • la recherche active vous forme aux nouveaux outils de recherche d’emploi et aux canaux de communication actuels
  • les candidatures peaufinent votre capacité à mettre votre parcours, votre savoir-faire et vos attentes salariales en avant.

Il arrive qu’un retour à l’emploi soit long, jonché de refus successifs et d’absences de réponse à des candidatures. L’outplacement se place alors comme un allié qui veille à ce que vous restiez motivé et limite les baisses de moral. 

Chez So Be Us, nos experts en reclassement vous aident à appréhender votre départ de l’entreprise et votre réussite future. 

Profiter d’une opportunité de repositionnement professionnel

Et si la fin d’une aventure salariale était le début d’une formidable carrière à venir ? En effet, un licenciement peut être favorable à l’enclenchement d’une reconversion ou à une évolution. 

Nouveau poste, changement de secteur d’activité, création ou reprise d’entreprise, ce temps propice au bilan professionnel accompagné par un conseiller spécialisé en reclassement permet au salarié de prendre de la hauteur sur ses attentes de repositionnement. 

L’outplacement est donc l’occasion parfaite de définir un projet en adéquation avec les ambitions et les aspirations du bénéficiaire. Vous envisagez un reclassement pour l’un de vos salariés ou vous vous apprêtez à en être bénéficiaire ? Contactez-nous et faites confiance à l’expertise de notre équipe

Dans notre article, découvrez les avantages d’un accompagnement RH présentiel ou à distance

Aujourd’hui, de plus en plus d’employés étudient la possibilité d’allier les bénéfices de la position de salarié à la liberté du statut d’indépendant. En effet, cette dualité permet d’envisager un point de vue novateur dans le tracé de sa carrière et offre des opportunités de parcours uniques. Dans cet article, nous explorerons la faisabilité de la complémentarité des deux régimes. Quels sont leurs avantages distincts ? Peut-on les faire cohabiter et comment en tirer le meilleur parti ? C’est parti !

Peut-on être salarié et travailleur indépendant en même temps ?  

Avant de se lancer en tant qu’indépendant (ou inversement), vous devez tout d’abord vérifier si un tel cumul est autorisé par votre contrat de travail et votre secteur d’activité. Cette étape est tout aussi valable dans le privé que dans le public. Dans le secteur privé, votre contrat ne doit contenir aucune stipulation interdisant une activité indépendante. Vous devez également vous assurer que celle-ci n’aille pas à l’encontre d’une clause de non-concurrence. Côté public, certains agents sont soumis à des règles strictes concernant leurs activités privées. 

So Be Us vous aide à y voir plus clair et à savoir si un cumul de ces deux statuts est envisageable dans votre situation professionnelle

Quels sont les principaux avantages d’un salarié et d’un travailleur indépendant ?

Environnement de travail, conditions sociales et fiscales, etc. Le statut de salarié est totalement différent du statut d’indépendant. 

1. Les avantages du statut de salarié

De par ses atouts tangibles, le statut de salarié reste l’option préférée de nombreux actifs. La stabilité de l’emploi, les revenus réguliers et les avantages sociaux tels que l’assurance maladie et la retraite sécurisent les personnes actives et en font une option toujours très attrayante. 

En bénéficiant d’un cadre juridique protecteur, les travailleurs peuvent jouir d’une certaine tranquillité d’esprit et peuvent se concentrer pleinement sur leurs responsabilités professionnelles. 

Le statut de salarié apparaît donc comme une base solide et fiable sur laquelle les individus peuvent envisager leur carrière à long terme, tout en profitant d’une sûreté financière plus ou moins signifiante selon le poste occupé.

2. Les avantages du statut d’indépendant

Le statut d’indépendant offre quant à lui une liberté et une autonomie inégalées dans le monde professionnel. 

Les travailleurs indépendants peuvent choisir leurs missions, leurs plages horaires de travail, leurs clients et diversifier leurs sources de revenus. Cette flexibilité s’accompagne d’une grande latitude à innover et à parcourir de nouveaux domaines d’expertise. 

Pour de nombreux professionnels, l’indépendance est l’occasion rêvée de s’épanouir pleinement dans leur carrière tout en exploitant les compétences uniques liées à leurs réelles passions.

Et si la complémentarité de ces deux approches était la clé pour créer une synergie puissante ? Est-il possible de profiter d’un équilibre optimal entre stabilité et polyvalence dans son parcours professionnel ? 

Comment profiter d’être salarié et de travailleur indépendant en même temps ? 

Le monde professionnel moderne, en constante mutation, voit émerger une tendance à la complémentarité des statuts de salarié et d’indépendant. 

En effet, certains choisissent de jongler entre ces deux mondes, capitalisant ainsi sur les avantages distincts de chaque statut. Par conséquent, ils parviennent à occuper un poste salarié fixe tout en gérant parallèlement des projets en indépendant. 

💡 Par exemple, un web designer pourra occuper un emploi salarié dans une agence de communication tout en exerçant son activité en tant que freelance. 

Cette dualité lui permet de garantir sa stabilité financière tout en cultivant une diversité d’expériences professionnelles enrichissantes. 

Un lot de défis à relever

Bien que source d’épanouissement professionnel, cette complémentarité n’est pas pour autant sans défis. 

La gestion simultanée des obligations légales et fiscales des deux statuts peut rapidement devenir complexe. Les travailleurs doivent jongler entre les exigences d’un employeur et les impératifs d’un indépendant. 

De plus, il faut faire preuve d’une organisation particulièrement rigoureuse de son temps !  

En tant que cabinet de conseil RH, notre équipe, composée d’experts en gestion et optimisation de carrière, vous accompagne dans l’apprentissage d’une gestion de temps idéale. 

Une transition sécurisée

De nombreux employés indiquent être disposés à effectuer une transition vers un nouveau métier. Cependant, l’envie et la préparation minutieuse de son projet ne suffisent malheureusement pas à garantir le succès de cette mutation professionnelle. 

Ainsi, associer le statut de travailleur indépendant à celui de salarié s’avère être une excellente approche pour explorer l’exercice d’une profession, jauger un marché et déterminer le potentiel financier.

Ce cumul, plus ou moins long, vous permettra de générer des revenus additionnels tout en évaluant la capacité réelle de vivre de cette activité. 

En cas de succès, vous pourrez alors envisager un changement de voie plus sereinement. 

En somme, la complémentarité des statuts de salarié et d’indépendant offre des avantages stratégiques, mais aussi son lot de défis à ne pas négliger. Que vous débutiez votre carrière, que vous soyez à mi-parcours ou à l’approche de votre retraite, c’est justement là que l’accompagnement d’un cabinet de conseil RH devient essentiel. 

En simplifiant vos démarches administratives, et en élaborant à vos côtés une approche RH personnalisée, SO BE US met tout en œuvre pour vous aider à transformer ces défis en de belles opportunités à ne pas manquer. 

Contactez-nous dès maintenant pour un premier échange autour de votre projet !

Le réseautage (ou networking) est l’art de créer et d’entretenir des relations stratégiques au bon développement de sa carrière. Pour être optimale, cette capacité à se faire connaître, à tisser des connexions fructueuses et à partager des informations et des conseils clés se travaille et s’améliore constamment. Voici quelques astuces pour manier les réseaux sociaux professionnels avec finesse, perfectionner votre présence en ligne et tirer le meilleur parti de cet incroyable levier.

1. Sélectionner les bons réseaux sociaux

Il existe une grande variété de réseaux sociaux professionnels, mais tous ne conviennent pas nécessairement à votre secteur d’activité, à votre public ou à vos ambitions personnelles. 

Pour choisir sur quels réseaux sociaux, vous devez être présent, plusieurs critères sont à prendre en compte, parmi eux : 

  • votre objectif : que souhaitez-vous accomplir grâce aux réseaux sociaux (démontrer votre expertise, trouver un emploi ou des clients, etc.) ?
  • votre cible : qui voulez-vous atteindre (des clients ou prospects, des collègues, de futurs employeurs, des partenaires commerciaux, etc.) ? 
  • votre secteur d’activité : finance, enseignement, marketing, etc. ;
  • votre contenu : que souhaitez-vous partager par le biais de vos réseaux sociaux (articles, vidéos, livres blancs, etc. ?

Prendre le temps de réfléchir à ces critères vous permettra de sélectionner les réseaux sociaux qui correspondent le mieux à votre stratégie. En effet, votre planning ne vous permettra certainement pas d’être actif sur l’ensemble des réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, X, Instagram, Facebook, TikTok, Telegram, etc.). Il est donc préférable de privilégier la qualité de votre présence plutôt que la quantité. 

2. Peaufiner son profil professionnel 

Votre profil sur les réseaux sociaux est l’équivalent virtuel de votre traditionnelle carte de visite. De ce fait, celui-ci se doit d’être attrayant, pertinent et complet. 

Voici quelques points de vigilance à soigner :

  • misez sur une photo professionnelle et évitez les traditionnels selfies ou les photos de qualité médiocre ; 
  • soignez le titre de votre profil pour que celui-ci soit accrocheur et intégrez les mots-clés spécifiques à votre domaine d’activité ; 
  • présentez clairement et de façon concise votre parcours, vos réussites, vos compétences et vos aspirations professionnelles ; 
  • mettez en avant les responsabilités et les missions confiées lors de vos postes précédents ainsi que les résultats probants obtenus à travers des chiffres et des exemples ; 
  • mentionnez les diplômes, les certifications et les formations continues réalisées et en lien avec le secteur d’activité que vous visez ; 
  • recueillez et affichez des recommandations sincères et pertinentes sur la qualité de votre travail et de vos relations professionnelles ; 
  • partagez vos centres d’intérêt, car ils reflètent votre personnalité et vos passions et vous permettront peut-être de créer des liens avec d’autres personnes partageant les mêmes passions que vous.

3. Élargir son réseau et favoriser les interactions 

Rien qu’en France, LinkedIn recense plus de 28 millions d’utilisateurs, autant vous dire qu’avoir un profil bien rempli ne suffira pas à sortir du lot et à bénéficier d’un réseautage professionnel pertinent

Pour ce faire, rien de tel que de miser sur une interaction active et sur des échanges positifs avec d’autres membres.

Par exemple, cela peut être en invitant des personnes à rejoindre votre réseau (collègues, anciens camarades, partenaires, influenceurs, experts, recruteurs, prospects, etc.). Prenez le temps de personnaliser vos prises de contact en exprimant la raison de votre souhait de connexion.

Sur les réseaux sociaux professionnels, il est normal de recevoir des invitations. Acceptez-les si celles-ci vous semblent intéressantes et cohérentes pour élargir votre réseau. 

Exemple : Un designer web pourra se connecter à une graphiste ainsi qu’à un consultant SEO. Les compétences de chacun étant utiles aux uns et aux autres. 

Avant d’accepter, vérifiez toujours le profil de la personne et envoyez-lui un message de remerciement ou de bienvenue.

Sélectionnez et rejoignez des groupes ou des communautés partageant vos centres d’intérêt ou travaillant dans un secteur d’activité identique ou complémentaire au vôtre. 

Exemple : Un avocat en droit pénal pourra se connecter à une communauté d’avocats rassemblant plusieurs spécialités ainsi qu’à des unions de notaires. 

N’hésitez pas à participer aux discussions, à poser des questions et à partager vos conseils pour renforcer votre présence au sein de ces cercles.

Un autre moyen efficace de gagner en visibilité est de diffuser du contenu de qualité suscitant des interactions. Il peut s’agir d’articles de blog, d’infographies, d’études de cas ou d’actualités liées à votre secteur d’activité. Et si vous ne savez pas quoi publier ou que vous manquez de temps, commentez et partagez le contenu des personnes que vous suivez pour démontrer votre expertise. 

4. Mesurer sa présence et ajuster sa stratégie

Évaluer les retombées de vos actions est essentiel pour ajuster votre stratégie de présence sur les réseaux sociaux professionnels. 

Voici quelques indicateurs clés de performance (KPI) à examiner régulièrement :  

  • le nombre de vues de votre profil et de vos contenus ; 
  • la quantité d’abonnés qui vous suivent ; 
  • l’afflux d’échanges liés à vos posts (likes, commentaires, partages, etc.). 
  • la moyenne de conversions (c’est-à-dire les personnes ayant accompli une action spécifique après avoir consulté votre profil ou votre contenu). Il peut s’agir des visites sur votre site web, d’inscriptions à votre newsletter, de téléchargements, etc. 

Ces données vous sont d’une grande utilité pour évaluer la performance de vos publications sur les réseaux sociaux, en termes de visibilité, d’audience, d’interaction et de viralité. Vous pouvez suivre ces indicateurs grâce aux nombreuses statistiques fournies par les réseaux sociaux.

Pour un usage professionnel, des outils payants d’analyse d’audience vous aideront de gagner du temps. 

Pour conclure, les réseaux sociaux sont des alliés de poids dans la réussite de son réseautage professionnel. Ils permettent de se faire repérer, de dénicher de belles opportunités, de partager des connaissances et d’établir des liens enrichissants.

Pour maximiser votre impact sur les réseaux sociaux professionnels, choisissez judicieusement vos plateformes en tenant compte de vos objectifs, peaufinez votre profil, développez de façon active votre réseau en interagissant avec lui, et évaluez régulièrement vos résultats pour ajuster votre stratégie.

Vous ne savez pas par où commencer ? Nous vous proposons un accompagnement sur mesure pour optimiser votre présence en ligne, n’hésitez pas à contacter notre cabinet de conseil RH

Et si ce n’est pas déjà fait, abonnez-vous dès à présent à notre page LinkedIn So Be Us pour suivre nos actualités et profitez de nos conseils tout au long de l’année. 

Dans un monde professionnel en constante évolution, les besoins des individus en matière de développement professionnel et personnel sont devenus une préoccupation centrale des services RH (internes ou externes). Face à une pléthore d’outils et de méthodologies, faut-il privilégier l’accompagnement RH en présentiel ou opter pour du distanciel ? Du bilan de compétences à la formation managériale, en passant par la validation des acquis d’expérience ou le bilan professionnel, cette dualité présente des enjeux significatifs. Dans cet article, nous vous partageons nos connaissances pour effectuer un choix adapté à vos attentes.

Les atouts de l’accompagnement RH en présentiel

L’interaction humaine, l’observation possible des comportements non-verbaux, le tout, dans un environnement structuré, constituent les atouts caractéristiques de l’accompagnement RH en présentiel.

Interaction directe et renforcement des liens

L’un des avantages majeurs de l’accompagnement RH en présentiel réside dans l’interaction directe avec son consultant. Cette proximité physique permet des échanges individualisés. La personne accompagnée a la possibilité de poser des questions et de recevoir des réponses immédiates.

Contrairement aux formats à distance, les interférences comme une coupure de courant ou des problèmes de connexion internet sont limités, favorisant ainsi une communication fluide.

Cette approche contribue également à créer un lien de confiance essentiel à un accompagnement RH efficace.

Observation des comportements non-verbaux

Lors d’un accompagnement RH en présentiel, le consultant a la possibilité d’observer les expressions faciales, le langage corporel et les réactions émotives de son interlocuteur. Cette capacité à décrypter les signaux non-verbaux permet une meilleure compréhension des émotions, des besoins et des motivations profondes.

En temps réel, le consultant peut alors ajuster sa communication et sa posture afin de faciliter l’échange avec la personne accompagnée.

Évolution dans un environnement structuré

L’environnement spécifique du cabinet de conseil en gestion de carrière offre une atmosphère particulièrement propice à la concentration et à la réflexion.

En évitant les distractions liées à l’environnement domestique ou professionnel, le bénéficiaire a la capacité de se concentrer pleinement sur les étapes de son bilan et sur les exercices qui lui sont demandés.

Cette structure favorise une approche méthodique et efficace du processus d’accompagnement RH.

Les avantages de l’accompagnement RH à distance

L’accompagnement RH à distance présente des avantages indéniables tels qu’une grande flexibilité géographique et temporelle, une liberté dans le choix des consultants et une confidentialité renforcée.

Une flexibilité géographique et temporelle

L’un des principaux atouts de l’accompagnement RH à distance réside dans la flexibilité géographique et temporelle offerte par cette option. En effet, le bénéficiaire est en mesure de réaliser son bilan de compétences depuis n’importe quel endroit, réduisant ainsi les contraintes liées aux déplacements.

Particulièrement appréciée par les personnes aux horaires complexes, cette flexibilité minimise également les coûts et le temps associés au transport.

Les échanges avec le consultant se font à travers des plateformes de visioconférence, assurant une interaction en direct malgré la distance.

Un choix élargi de consultants

L’accompagnement RH à distance offre la liberté de choisir son consultant indépendamment des contraintes géographiques.

Cette approche permet aux personnes de sélectionner leur cabinet de conseil RH en fonction de critères tels que l’expertise, les témoignages clients, le ressenti, ou encore la spécialisation sectorielle.

Cette capacité garantit aux bénéficiaires de trouver le consultant adapté à leurs besoins, assurant ainsi un accompagnement de qualité et pertinent dans leur parcours de développement professionnel.

Une confidentialité renforcée

Pour certains, le confort et l’intimité du domicile sont nécessaires lorsqu’il s’agit de partager des informations personnelles.

L’accompagnement RH à distance élimine les inquiétudes liées aux rencontres en face à face et dans un cadre professionnel. En restant chez soi, le bénéficiaire peut s’exprimer plus librement et en toute confidentialité.

Les outils de visioconférence utilisés dans le cadre du bilan garantissent un niveau élevé de sécurité, renforçant ainsi la confiance et la sérénité de la personne accompagnée.

Les Critères de choix entre un accompagnement RH en présentiel ou à distance

Lorsqu’il s’agit de choisir entre l’accompagnement RH en présentiel ou à distance, deux critères majeurs émergent (en plus de son envie personnelle) : les préférences de travail et les contraintes propres à chacun.

Les préférences personnelles de travail

Chacun possède son propre style d’apprentissage et ses préférences en matière de travail. L’accompagnement RH en présentiel, qui favorise l’apprentissage visuel et l’interaction directe, conviendra davantage aux adeptes des schémas et des représentations graphiques.

À l’inverse, le format à distance s’adressera à ceux plus à l’aise avec les technologies numériques et les outils en ligne, mais aussi aux personnes désireuses de plus d’autonomie.

Les contraintes personnelles et professionnelles

La prise en compte des exigences et des attentes personnelles et professionnelles est un facteur clé dans son choix final. Les contraintes géographiques, les horaires de travail et les engagements personnels influent directement sur la décision. Si la personne habite loin du cabinet de conseil ou si son planning est irrégulier, l’accompagnement à distance pourra alors s’avérer plus approprié.

Pour conclure, choisir entre un accompagnement RH en présentiel ou à distance, dépend de ses préférences, de ses impératifs et de ses obligations individuelles.

En réponse à cette diversité, certains cabinets, à l’instar de So Be Us, ont su faire preuve de souplesse en proposant un parcours hybride combinant des séances en présentiel et à distance.

Faites confiance à notre équipe d’experts en gestion de carrière pour vous suggérer la solution la plus adaptée à vos besoins et à vos attentes.

Avez-vous pensé à réaliser un bilan personnel de mi-carrière ? Cette auto-évaluation est l’occasion de prendre de la hauteur sur son parcours afin de prendre des décisions en mesure d’améliorer son quotidien. On vous dit tout dans notre article. 

Vous souhaitez nous faire part de votre projet professionnel ou souhaitez tout mettre en œuvre pour en créer un qui répondra à vos envies ? Contactez notre cabinet So Be Us

À mi-parcours de sa carrière, il est naturel de se poser des questions sur sa vie personnelle et professionnelle. Cette introspection témoigne de l’importance que vous accordez à vos choix quotidiens. Parfois, ces interrogations deviennent plus pressantes. C’est peut-être le moment opportun pour oser entreprendre un bilan personnel de mi-carrière. Cette auto-évaluation constructive est l’occasion de réfléchir sur soi-même en vue de prendre des décisions visant à améliorer certains aspects de sa vie.

C’est quoi un bilan personnel de mi-carrière ?

Souvent recommandé ou proposé par l’employeur dès 45 ans, le bilan de mi-carrière est un questionnement approfondi sur sa propre vie, tant sur le plan personnel que professionnel. C’est un temps qui vise à évaluer ses succès, ses échecs, et à analyser dans quelle mesure les objectifs fixés ont été atteints.

Le bilan personnel examine également les éléments ayant pu avoir un impact, positif ou négatif, sur le cours de votre carrière.

À ne pas confondre avec :

  • le bilan professionnel, qui tend à développer ses compétences en vue d’une progression dans sa carrière ;
  • le bilan de compétences, qui évalue à la fois les habiletés professionnelles et personnelles.

Réaliser un bilan personnel de mi-carrière est primordial avant d’envisager une reconversion professionnelle ou un changement majeur de fonction. Cela permet de déterminer si vous êtes prêt à réinventer votre vie, en tenant compte de tous les bouleversements que cela pourrait entraîner pour vous et votre famille.

Une totale honnêteté avec vous-même est impérative pour que ce type de bilan de mi-carrière soit efficace. Toute démarche d’auto-réflexion est une opportunité de mieux se comprendre. En faisant preuve d’une transparence absolue envers vous-même, vous prenez conscience de vos capacités et de vos limites. Et ? Eh bien, vous prenez confiance en vous et gagnez en sérénité !

Pourquoi se faire accompagner pour réaliser son bilan personnel de mi-carrière ? 

Bien qu’il soit tout à fait possible de réaliser votre bilan mi-carrière de façon individuelle, être préparé et accompagné par un expert en carrière professionnelle peut vous être bien plus profitable.

Pourquoi ? Tout simplement parce que vous avez en face de vous un regard extérieur aguerri, un professionnel qui saura aborder certaines questions auxquelles vous n’auriez pas pensé et qui vous poussera à développer certains points pour approfondir votre réflexion.

Il est important que vous vous sentiez suffisamment à l’aise pour vous livrer sans retenue face à cette personne. C’est tout l’intérêt de cette forme de coaching personnel.

Chez So Be Us, nous disposons d’une équipe composée d’une dizaine d’experts. Cette large palette de compétences et de ressources nous permet de répondre à tous vos besoins en matière de bilan, évolution et gestion de carrière. Leur mission ? Tenir compte de votre parcours, de vos aspirations et de vos ambitions pour vous donner l’impulsion nécessaire à l’atteinte de vos objectifs !

En écoutant, en questionnant, en reformulant et en cadrant, ils tiennent tout autant compte de la concordance de vos expressions non verbales que verbales. Dans la bienveillance, ils vous aident à explorer certaines alternatives que vous n’aviez peut-être pas envisagées.

Quelles sont les étapes du bilan personnel de mi-carrière ? 

Dressez votre bilan personnel de mi-carrière se déroule en plusieurs phases.

Phase 1 : Introspection personnelle et professionnelle

Une première phase préliminaire vous permet de faire connaissance avec le conseiller référent qui vous suivra tout au long de votre bilan personnel et professionnel.

Durant cette première partie, plusieurs caractéristiques de votre parcours sont explorées :

C’est également lors de cette première étape de votre bilan de mi-carrière que la formalisation de votre projet de seconde partie de carrière se construit, accompagnée d’un plan d’action réaliste.

Phase 2 : Investigation et stratégie d’action

Après avoir scrupuleusement examiné vos motivations, vos valeurs, vos intérêts, votre image et votre identité professionnelle, il est temps de définir les opportunités de mobilité, qu’elles soient au sein de l’entreprise ou par le biais d’une mobilité externe.

Cette phase inclut par ailleurs la prévision des étapes à suivre et l’élaboration d’une stratégie d’action concrète, réaliste et cohérente pour mettre en œuvre les changements souhaités dans votre parcours professionnel.

Une fois votre bilan personnel de mi-carrière achevé, vous aurez en main les premiers éléments en mesure de bousculer votre quotidien pour qui celui-ci soit en parfait accord avec vos ambitions. 

De même, si vous êtes amené à réaliser un bilan de carrière auprès de votre manager, vous vous sentirez plus confiant sur vos attentes et sur vos aspirations.

Contactez notre cabinet de conseil RH So Be Us et entamer votre bilan personnel de mi-carrière.

Ne manquez aucune actu sur la formation professionnelle, le conseil RH et l’orientation.

Inscrivez-vous à notre newsletter !